Vol.9, N1 (2014)

Vol.9, N1 (2014)

Promouvoir l’entrepreneuriat dans une économie mondialisée : Quels enjeux pour le capital social ?

Mohamed JAOUADI, University of Sfax, mojaouadi@yahoo.fr

Entrepreneurship is a multidimensional phenomenon. This importance has been assigned due to the crucial role played by companies created as an economic actor in the development of nations. In fact, entrepreneurial tendency in a context of permanent transformation is very difficult and is perceived by the majority of the parties as risk-taking. The entrepreneurial tendency is often presented as a challenge by the entrepreneur. Despite its widespread use, entrepreneurship became a barometer of a healthy economy in both developed and emerging countries. Among the incentives for the creation of business factors, we are going to quote in this communication ‘social capital of the entrepreneur’. This notion of ‘social capital’ was mainly evoked in the sociological field to spread later in the dominant management sciences. In this sense, Bourdieu (1986), Coleman (1990) and Mercklé (2011) tried to define social capital and present its components. Within the framework of a series of research works in the entrepreneurial field that we plan to realize, we will present this communication interested in the “social capital” as incentive factor in the new business start-up. According to the searches on social capital, it can not be measured only by “the address book ” relaxed by an individual. The measure thus depends on other parameters that we tried to integrate into our guide of interview used during the empirical part of the research. KEY-WORDS : Entrepreneurship, Social Capital, EnterprisesIncubators, Entrepreneurial Dynamism.

L’entrepreneuriat est un phénomène multidimensionnel situé à la tête de l’actualité. Cette importance lui a été attribuée du fait du rôle primordial joué par les entreprises créées en tant qu’acteur économique dans le développement des nations. En effet, entreprendre dans un contexte de mutation permanente s’avère très difficile et est aperçu de la part des majorités des parties comme étant une prise de risque. La décision d’entreprendre est souvent présentée comme un défi à surmonter par l’entrepreneur. En dépit de sa large diffusion, l’entrepreneuriat est devenu un baromètre d’une économie saine dans les pays développés comme dans les pays émergents. Parmi les facteurs incitatifs à la création d’entreprise, nous allons citer dans cette communication ‘‘ le capital social de l’entrepreneur’’. Cette notion de ‘‘capital social’’ a été évoquée principalement dans le domaine sociologique pour se propager par la suite dans le domaine des sciences de gestion. Dans ce sens, Bourdieu (1986), Coleman (1990) ainsi que Mercklé (2011) ont essayé chacun de son coté de définir le capital social et de présenter ses composantes. Dans le cadre d’une série de travaux de recherche dans le domaine entrepreneurial que nous prévoyons réaliser, nous présenterons cette communication s’intéressant au facteur ‘‘capital social’’ en tant que facteur incitatif à la création d’entreprise. D’après les recherches menées sur le capital social, ce dernier ne peut pas se mesurer uniquement par ‘‘ le carnet d’adresse’’ détendu par un individu. La mesure dépend donc d’autres paramètres que nous avons essayé d’intégrer dans notre guide d’entretien utilisé durant la partie empirique de la recherche. MOT-CLEFS : Entrepreneuriat, Capital Social, Pépinières d’entreprises, Dynamisme Entrepreneurial.